Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Colloques et séminaires > « Droit au cœur »

« Droit au cœur »

Les institutions se mobilisent pour former les élèves à la lutte et à la prévention des discriminations.
Née d’un partenariat entre le Défenseur des droits, le Rectorat de l’académie de Nice, l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, le conseil départemental d’Accès aux droits des Alpes-Maritimes et l’ADEAC (Association des étudiants et des anciens du centre d’études et de recherche en droit privé), la 6ème édition de l’opération « Droit au cœur » aura lieu mercredi 21 mai 2014,à la Faculté de droit de l’Université Nice Sophia Antipolis.
Chaque année, une dizaine de doctorants en droit, organisés en association (ADEAC), accompagnés d’étudiants de master 2 de la Faculté de droit et de Science Politique de l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, se rendent par binômes dans des classes de collèges, de lycées pour former les élèves au droit de la non-discrimination.
À l’issue de cette formation et d’un suivi pédagogique à distance,les élèves sont en mesure :
• d’identifier le plus en amont possible et de qualifier des comportements qui constituent des infractions pénales (reconnaître les comportements interdits et punis par la loi),
• de savoir quels sont, pour chaque type de comportement interdit, les sanctions encourues et les droits des victimes(savoir à qui s’adresser, ce que peut faire le Défenseur des droits et ce que l’auteur de discriminations risque).
À la fin de l’année scolaire, l’ensemble des classes formées se retrouvent sur les bancs de la faculté de droit et de sciences politiques de l’université de Nice-Sophia-Antipolis pour assister et mettre en scène des situations de discriminations, proposer des voies de recours mais, aussi, des solutions pour prévenir les discriminations.
Pour l’édition 2014, 221 élèves des collèges Les Mimosas de Mandelieu, du Parc Impérial, de Port Lympia, d’Alphonse Daudet et d’Henri Matisse de Nice, ainsi que des lycées René Goscinny de Drap, Magnan, les Eucalyptus et Thierry Maulnier de Nice vont interpréter leur création face à un jury composé de représentants du rectorat et de l’université, du Défenseur des droits et du monde judiciaire (Présidence du TGI de Nice et CDAD des Alpes Maritimes,procureur près du tribunal de Nice et du bâtonnier de l’Ordre des avocats au barreau de Grasse).
Les classes qui sont récompensées pour leur compréhension juridique, leur créativité et qualités artistiques repartent avec un prix spécial : un olivier, symbole de la paix et du vivre ensemble.

Article au format PDF

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip